Suite à deux manches de duel d'animés d'une violence rare, Géo et moi-même pensons à présent tous deux ne pas être en mesure d'opposer à l'autre un animé qu'il ne supporte pas (à part peut-être du hentai gay, et encore).

DISCLAIMER

NE FAITES PAS ÇA CHEZ VOUS. Regarder ces animés peut se révéler dangereux pour la santé mentale. Le web malsain dénie toute responsabilité en cas d'altération mentale de ses lecteurs.

Pour ceux qui voudraient néanmoins se faire peur en imaginant à quoi cela pouvait ressembler, laissez-moi vous présenter le programme.

Première manche

  • Geo a commencé très fort avec Panda Z, misant d'emblée sur l'absence totale de goût et de la moindre qualité d'ordre visuel. Ça aurait pu m'atteindre si ce n'était pas aussi rigolo, quand on y regarde de près.

  • Ma contre-attaque porta sur Ocha-ken. Ça commençait de manière fortement insupportable, mais Geo a très bien tenu. Par contre, Buzz ne cesse de chanter « Ocha ocha ocha-cha, ocha ocha ocha-ken ».

  • Pour enfoncer le clou, je suis passé à Beck. Las, lors de la présentation de ce morceau de maître, menacé d'endormissement ou de crise de folie, l'arbitre MKK a craqué et a déclaré le match nul. Il faut dire c'est probablement l'une des choses les plus abominables qu'il nous ait été donné de voir.

Deuxième manche

Suite à l'abandon de l'arbitre, il a fallu remettre ça sous forme d'une seconde manche.

  • Pour achever Geo, il a fallu sortir pire que tout, et qui plus est ciblé : Akane maniax. J'ai déclaré avant le visionnage que si Geo résistait à ça, il résisterait à tout. Devant l'ampleur de la catastrophe, on m'a qualifié de vicieux pour lui avoir montré ça, lui qui est un si grand fan de Kimi ga nozomu eien. Il était au bord de craquer, mais, chose incroyable, il a tenu.

  • Afin de l'étaler définitivement, j'ai cru bon d'aller chercher un animé de mauvais goût dans la plus pure tradition de Beck, produit par le même studio, j'ai nommé : Paradise kiss. Hélas, trois fois hélas, la série n'a pas porté le coup fatal que j'escomptais, sauvée par un manque de niaiserie et la profondeur de certains personnages.

  • Fier d'avoir ainsi survécu, Geo m'a fait regarder Nanami-chan, qui place la barre assez haut par son côté particulièrement chiant. Néanmoins cela reste parfaitement supportable. Gniark.

  • Suite à cela Geo avait prévu la diffusion de Jagainu-kun, mais vu que je l'avais déjà vu (et recommandé), il a renoncé et nous sommes passés à la suite.

  • La suite, à savoir Gankutsuou, une production Gonzo particulièrement recherchée dans le domaine de la laideur, spécialement destinée à me faire craquer. Mais qui n'y est pas parvenue. Un jour je vous expliquerai comment je fais pour déconnecter certaines parties de mon cerveau.

Résultat des courses

Le résultat, c'est que personne n'a craqué, probablement parce que nous ne sommes pas humains.

Duel (dernière édition le 2010-08-18 18:32:41 par localhost)

Edit and actions menu

  • Page immuable
  • Commentaires
  • Informations
  • Pièces jointes