Une chose particulièrement marquante avec Code geass (un animé que je vous recommande chaudement), c’est l’incroyable sens de la formule des personnages. D’où l’idée de cette petite compilation pour en profiter à nouveau.

/!\ Attention, certaines citations sont complètement spoiler /!\

Saison 1

Épisode 1

Clovis : Mon cœur ne sait quel parti prendre. Il est divisé entre la colère et la peine !

Lelouch : Si le roi ne bouge pas, ses sujets ne le suivront pas.

Lelouch : L’avez-vous compris ? Que seuls ceux qui sont prêts à tirer ont le droit de tirer ?

Épisode 2

Lelouch : J’aurais du savoir qu’il n’y a pas de plan parfait avec les humains.

Lelouch : Je suis de retour, Majesté. Pour tout changer.

Épisode 3

Lelouch : De belles paroles ne peuvent à elles seules changer le monde.

Lelouch : Notre destin est d’être manipulés par le gouvernement ou utilisés dans un complot.

Nanaly : Il vaut mieux ne pas me mentir.
Lelouch : C’est bon, je ne mens jamais.
Lelouch, en aparté : Du moins, pas à toi.

Lelouch : Je ne lui ai parlé que de Shinjuku, mais…
Karen : S’il connaît mon identité…
Lelouch : Je dois…
Karen : Régler ça au plus vite.

Épisode 4

Diethard : Excellence, les masses veulent du tragique.

Lelouch : Le terrorisme n’est rien d’autre qu’un harcèlement enfantin.

Lelouch : Si je rends possible l’impossible, vous me croirez, non ?

Lelouch : C’est la guerre. Faut-il une raison pour prendre la tête de l’ennemi ?

Suzaku : Si je dois être tué, je veux mourir pour le peuple.

Épisode 5

C.C. : Nous sommes promis l’un à l’autre, n’est-ce pas ?

C.C. : Le monde entier te recherche. Le monde entier agit à cause de toi. Lelouch, c’est ce que tu désirais ?
Lelouch : Non, cette effervescence n’est qu’un rouage de la machine. Le monde va plonger dans un chaos encore plus grand.

Lelouch : Tu es une étrangère ici.
C.C. : Je suis une étrangère où que j’aille.

Lelouch : L’ennemi est un empire qui a soumis plus d’un tiers du monde. On n’est jamais trop prudent.

(Lelouch est avec C.C., Suzaku est ailleurs en compagnie d’Euphemia.)
C.C. : Britannia est un adversaire bien trop grand et trop puissant pour être vaincu par le Geass seul.
Lelouch : Donc, ça marcherait si j’étais fort ?
Suzaku : Je me demande si c’est un tort d’être faible. Ce jour-là, pour nous, âgés de 10 ans, le monde semblait bien triste.
Lelouch : Faim.
Suzaku : Maladie.
Lelouch : Corruption. Décadence.
Suzaku : Discrimination.
Lelouch : Guerre et terrorisme.
Suzaku : Cette sempiternelle haine.
Lelouch : Un ridicule cercle vicieux.
Suzaku : Quelqu’un se doit de briser ce cycle.
C.C. : Arrête ton idéalisme.
Suzaku : Bien sûr, je ne pense pas qu’il soit possible de se débarrasser de tout ça.
Lelouch : Je n’ai pas cette prétention. C’est pourquoi…
Suzaku : Je veux au moins un monde sans guerre. Un monde où l’on ne perdrait pas ses proches.
C.C. : Un bien beau monde…
Euphemia : Comment y arriver ?
Lelouch : C’est simple. La bataille prendra fin lorsqu’il y aura un vainqueur.
C.C. : Un vainqueur ?
Suzaku : Je ne sais pas encore. Mais si je n’ai plus de but, alors mon père sera mort en vain.

Épisode 6

Karen : Vraiment, je n’aurais pas dû choisir une personnalité aussi faible !

Charles : Les gens ne sont pas égaux.

Charles : Les gens naissent pour être différents. C‘est pourquoi ils se battent et rivalisent entre eux. C’est de là que vient l’évolution.

Charles : La mort de mon fils Clovis est la preuve que Britannia continue d’évoluer.

Épisode 7

Charles : Les faibles me sont inutiles.

Charles : Vous êtes mort. Vous êtes mort depuis votre naissance.

Cornelia : Au combat, il faut risquer votre vie pour prendre celle des autres.

Lelouch : J’étais mort jusqu’à notre rencontre. J’étais un cadavre impuissant, prétendant être vivant.

Civil : Nous n’avons rien fait !
Soldat : Justement ! Les habitants de ce ghetto se sont fait complices des terroristes en ne les dénonçant pas.

Lelouch : Si j’avais eu les mêmes hommes, j’aurais gagné !
C.C. : Tu est mauvais perdant. Une partie de ton pouvoir est de rendre possible ces choses.
Lelouch : Alors je le ferai. Je les rendrai plus forts que Britannia. Mon armée. Mes hommes. Mon pays !

Épisode 8

Lelouch : Ces aristocrates corrompus sont prêts à me donner tout ce que je leur demande.

Lelouch : Nous ne sommes pas la résistance. Notre but est d’être les alliés de la justice.

Lelouch : Le colonel et les autres se sont suicidés. Ils ont compris à quel point leurs actes étaient futiles.

Lelouch : Je ne souhaite pas me battre, mais les agissements des forts tuent aveuglément les faibles. C’est impardonnable ! Seuls ceux qui sont préparés à mourir peuvent tuer ! Quand les forts attaqueront les faibles à nouveau, nous reviendrons, peu importe la puissance de l’ennemi. Que les forts nous craignent ! Que les faibles nous rejoignent ! Nous, l’Ordre des chevaliers noirs, jugerons le monde !

Épisode 9

Karen : Avoir une double vie, c’est fatigant.

Mireille : « Nous n’avons pu naître le même jour du même mois de la même année, mais nous espérons mourir le même jour du même mois de la même année. » Romance des trois royaumes.
Rival : C’est une demande en mariage ?
Mireille : Ça veut dire qu’il faut entraîner les gens dans ta mort.

C.C. : De fausses larmes peuvent blesser les autres. De faux sourires peuvent nous blesser.

Épisode 10

Lelouch : Les Japonais ne peuvent pas résister à l‘appât d’une victoire facile. Tant que nous leur donnons un idéal auquel ils peuvent se rattacher…
C.C. : Alors tu as créé ces « alliés de la justice » rien que pour ça ?
Lelouch : Tout le monde les aime, non, ces alliés de la justice ?
C.C. : Ce n’est pas le regard d’un allié de la justice.

C.C. : Lelouch, sais-tu pourquoi la neige est blanche ? Parce qu’elle a oublié de quelle couleur elle est.

Lelouch : Un messie ne sera pas accepté, à moins de faire des miracles. Donc il nous faut un miracle.

Lelouch : Vous n’avez que deux options depuis que vous avez rejoint l’Ordre des chevaliers noirs. Vivre avec moi, ou mourir avec moi.

Lelouch : Plus ta tactique est complexe, plus elle est facile à déjouer.

Épisode 11

Voix off : Les gens, qui qu’ils soient, veulent croire à la victoire. Mais face au temps et au destin, croire est futile et dérisoire.

Ôgi : Les gens ne sont pas les pions d’un jeu. Zéro ne réfléchirait pas ainsi. Sinon, il nous aurait manipulés comme des pièces d’échecs.

Ôgi : Ceux qui comprennent la haine comprennent aussi la tristesse.

Lelouch : Hé, tu n’as pas l’intention d’utiliser le Geass sur le pilote ?
C.C. : Je lui montre juste des images choquantes. Mais je ne sais pas ce qu’il voit.

C.C. : Enfin, mon nom est prononcé.

Lelouch : Je ne le dirai qu’une fois : merci.
C.C. : C’est la première fois qu’on me remercie.

Épisode 12

Lelouch : Vous êtes faibles, et votre manière de penser et d’agir est dépassée.

Kirihara : Pourquoi se battre, si vous n’êtes pas japonais ? Que voulez-vous ?
Lelouch : La destruction de Britannia.
Kirihara : Vous vous pensez capable de faire cela ?
Lelouch : Je le peux. Pourquoi ? Parce que j‘ai une raison pour le faire à tout prix.

Kirihaha : Vous l‘empruntez ? La voie du carnage ?
Lelouch : Si tel est mon destin.

Lelouch : L’ordre des chevaliers noirs est véritablement une organisation qui agit selon mes désirs.

Épisode 13

Voix off : Dès lors que l’on agit, on obtient une réaction appelée « conséquence ». Il n’y a pas d’exception. Le pouvoir de Lelouch n’a rien pu y faire. [...] Mais, voyez-vous, le monde et les gens le menacent sans cesse par des « conséquences » qu’il n‘avait pas prévues, et les séquelles s’enchaînent. Si ces conséquences devaient se propager à travers le monde, où est celui qui assumera les péchés et la punition ?

C.C. : Le faible, c’est toi. Tu croyais que c’était un jeu ? Jusqu’à maintenant, tu as tué de nombreuses personnes de tes mains – ou devrais-je dire de tes paroles.

C.C. : Peu importe l’importance que tu te donnes, tu n’es toujours qu’un garçon naïf, grande gueule qui ne rêve de victoire que dans sa tête. Tu n’as plus le droit de t’agiter ou de choisir de ne rien faire. Tu ne devrais pas faire ça si tu veux vivre, tu ne crois pas ? Ne me déçois pas.

Ôgi : Quelles sont nos chances de réussite ?
Lelouch : Quelle question idiote !

Karen : Je le fais pour la justice. Encore maintenant, je me bats parce que je pense que c’est le juste chemin à emprunter. C’est pourquoi je tue des gens. Mais… pouvons-nous vraiment changer le monde par nos actions ?
Lelouch : Nous le pouvons. Non, nous le devons.
Karen : Mais…
Lelouch : Y aura-t-il des sacrifices ? Des gens seront impliqués et mourront, même s’ils ne sont pas soldats. Mais c’est pour cela que nous devons faire quelque chose. Peu importe les moyens, même s’ils sont détestables, nous devons gagner. Pour y arriver, nous devons passer par le carnage. Afin que le sang qui a déjà coulé n’ait pas été répandu en vain, nous n’avons d’autre choix que d’en faire couler plus.

Lelouch : Ne vous inquiétez pas du reste ! Le résultat est la première priorité ! Il ne faut pas que le sang du Front de libération japonais ait coulé en vain.

Diethard : Zéro est en effet un merveilleux sujet d’interview. L’origine du chaos. Plus ! Je veux en voir plus ! Un monde créé selon tes opinions ! Huhuhinhahahaha !

Épisode 14

Cécile : Vous avez tendance à ne remarquer que les choses bizarres, n’est-ce pas ?
Lloyd : Eh bien, je suis ton supérieur, tout de même.

C.C. : Ne t’investis pas trop dans quelque chose, si tu ne veux pas le perdre.
Lelouch : Cela relève-t-il de ton expérience ?
C.C. : Non, c’est un mode de vie.

Mao : Pendant combien de temps encore comptes-tu tenir le rôle de l’héroïne tragique ? Toi, qui as tué quelqu’un et séduit un homme, n’es pas faite pour être une héroïne. Tu es la sorcière maudite.

Lelouch : Je le pardonne, ton péché. Je l’assumerai entièrement.

Lelouch : Oublie ça. Ce n’est pas grave si tu veux oublier toutes ces horreurs.
Shirley : Je ne peux pas !
Lelouch : Tu le peux. Je te ferai tout oublier.

Épisode 15

Voix off : En ce monde, il existe de la malice qui naît de la bonté. Il existe également de la bonté qui naît de la malice. Au final, comment les gens vont-ils considérer les actions entreprises par Lelouch ? Le jugement est-il inévitable en ce monde ? Geass. Celui qui utilise ce pouvoir qui n’est pas humain ressentira la solitude dans son cœur, qu’il le veuille ou non, lorsqu’il sombrera dans l’abysse, oscillant entre bonté et malice. Cependant, s’il existe quelqu’un qui puisse dépasser cela, oui, cette personne aurait les caractéristiques pour devenir roi, n’est-ce pas ?

Nanaly : Tu as trouvé un nouveau jeu amusant ?
Lelouch : En quelque sorte. Cette fois-ci, l’adversaire est un peu coriace.

C.C. : Ceux qui ne peuvent pas le maîtriser seront finalement engloutis par leur pouvoir.

Lelouch : Est-ce une trahison ?
C.C. : Pourquoi demandes-tu ça maintenant ? Je ne t’ai jamais considéré comme un allié, seulement comme un complice.

Rebelle : Le premier ministre Kururugi... Le traître qui s’est suicidé juste après que nous eûmes décidé une résistance acharnée.
Tôdô : Ça suffit. Si ça continue, vous allez douter de la réalité du suicide du Général Katase.

Mao : C.C., tu es trop grande pour monter dans l’avion en tant que bagage.

C.C. : La puissance du Geass que Mao a obtenu de moi l’a éloigné des autres. Même s’il me considère comme sa meilleure amie et son amante, je ne lui suis qu’une étrangère. Peut-être que pour Mao, je suis le seul être humain qu’il connaisse. Je suis tout pour lui dans ce monde.

Épisode 16

C.C. : Je n’ai aucune assurance. Je suis modeste, contrairement à toi.

Lelouch : La désamorcer alors qu’elle est en mouvement, ce n’est pas faisable par un humain.
Suzaku : Compris. Laisse-moi le faire.

Mao : Tu n’es pas de ceux qui peuvent faire abstraction de leur esprit. Il y a un critique en toi qui observe continuellement tes actions, et tu observes continuellement les actions que fait ce critique qui est une partie de toi-même.

Lelouch : J’ai utilisé le Geass sur moi-même pour me faire oublier que j’avais dit à Suzaku ce qu’il fallait faire. Toi qui pensais que les pensées qui viennent du cœur étaient absolument fiables, tu as perdu.

Mao : Tu pensais que la guerre s’arrêterait si tu arrêtais ton père qui avait opté pour une résistance acharnée ? Quelle façon enfantine de penser. La vérité, c’est que tu es un meurtrier ! […] Tu veux sauver les gens ? Ce que tu veux sauver, c’est ton propre cœur, pas vrai ? Tu espérais que tu mourrais en te conduisant ainsi, n’est-ce pas ? C’est pour ça que tu te mets toujours face à la mort.

C.C. : Mao, vas-y en premier pour m’y attendre, dans le monde des morts.

Épisode 17

Lelouch : Sale naïf ! Tu dois prendre tes responsabilités. Les responsabilités pour avoir accompli ce miracle.

Tôdô : Que ce soit pour vaincre ou perdre, tu n’arriveras à rien à moins de faire de ton mieux.

Tôdô : Un combat que tu ne peux pas gagner et un combat perdu sont deux choses différentes. Zéro, on dirait que tu le sais bien.

Lelouch : Hinhinhinhin hinhinhinhinhin hinhinhinhinhin HHHHAHAHAHAHAHAHAHAHA HHHHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA

Épisode 18

Cornelia : Traiter les Numbers de façon différente fait partie de la politique de Britannia.
Euphemia : Alors j’essaierai de changer cela.
Cornelia : Sais-tu ce que cela signifie, vice-gouverneur ? Cela signifie que tu veux prendre la place de l’Empereur !

Charles : Qu’il me défie s’il s’en pense capable.

Rakshata : Le camouflage semble être encore opérationnel.
Subordonné : Comment le sais-tu ?
Rakshata : Eh bien, Britannia ne nous a pas encore repérés, non ?

Lelouch : Je ne me rappelle pas avoir ordonné un quelconque assassinat.
Diethard : Du moment que les gens le voient comme un coup d’épée de la justice et non comme un assassinat méprisable, ça ira, non ? Nous pouvons utiliser les médias pour maquiller la vérité. Si tu veux t’emparer du monde, les belles paroles ne suffisent pas à elles seules.

Lelouch : Tu n’as pas besoin de changer le monde en suivant l’Ordre des chevaliers noirs, non ?
Diethard : La première fois que je t’ai vu durant l’incident avec Suzaku Kururugi, j’ai été ému. Une nouvelle ère avait pris forme humaine et se tenait là. Je veux te filmer. Un homme seul a formé une organisation afin de vaincre un pays et finalement régner sur le monde. Je veux enregistrer ça d’aussi près que possible. Il n’y a rien de plus émouvant.
Lelouch : Enregistrer ? Quand on est au cœur de l’action, les enregistrements ne sont pas impartiaux.
Diethard : Il n’y a pas de reportage qui ne soit influencé. Zéro, le journalisme n’a-t-il pas été créé par la conscience des gens ?
Lelouch : Ce n’est pas toi qui es chargé des affaires d’ordre militaire.

Lelouch : As-tu l’intention de répandre ton égo sur tout le monde et à tout jamais ? C’est ce que tu appelles paix ?

Lelouch : Suzaku, tu vas vraiment mourir si tu continues ! Suzaku : C’est mieux que d’enfreindre le règlement.

Épisode 19

Diethard : Il y a des gens avec des idéaux différents rassemblés ici. Cependant, quel est l’élément qui fait en sorte qu’ils travaillent tous ensemble ? N’est-ce pas parce que des résultats ont été obtenus ? Et qui est celui qui a produit ces résultats ?
Tôdô : Je reconnais qu’il y a des résultats. Mais ont-ils autant d’importance que la vie de tous ceux qui se trouvent ici ?
Diethard : Parfois, la vie d’une seule personne est plus importante que la vie de tout un groupe.

Suzaku : Zéro est comme mon père. Ils pensent que le monde tourne autour d’eux. C’est pour ça que peu importe la quantité de sang versé…

Épisode 20

Euphemia : Un vice-gouverneur qui fait office de pot de fleurs…

Chiba : L’ennemi est une nation qui règne sur un tiers du monde.
Senba : Faire ça rien qu’à nous seuls, c’est…
Lelouch : Alors je vous le demande. Qui êtes-vous en train d’attendre pour vaincre Britannia ? Quelqu’un va prendre votre place et le faire pour vous ? Une occasion se présentera un jour si vous continuez d‘attendre ?

Suzaku : Dois-je balayer cette rafale de missiles ?
Cecil : Nous devrions pouvoir nous en occuper.

Nina : À ce moment-là, quand vous m’avez sauvée, princesse Euphemia, j’ai vu une déesse. C’était comme si vous iraddiiez de lumière.

Sawasaki : Rends-toi, Suzaku. En tant que fils orphelin du premier ministre Kururugi, je te promets que je te traiterai bien.
Suzaku : Non merci. Je ne pourrai pas me le pardonner si je fais usage du nom de mon père ici.

Euphemia : Aime-moi !
Suzaku : Oui. Hein ?
Euphemia : En retour, je tomberai folle amoureuse de toi.

Suzaku : Puis-je vous faire une dernière requête ?
Euphemia : Dernière ?
Suzaku : S’il vous plaît, ne vous détestez pas, peu importe ce qu’il m’arrive. Et puis, effacez également tout ce qui me concerne quand cela se produira.

Lelouch : Nous, l’Ordre des chevaliers noirs, sommes les ennemis de tous ceux qui utilisent la violence de manière excessive.

Épisode 21

Voix off : La situation est en train de changer. Elle se contrefiche des pensées personnelles. Le temps s’écoule inlassablement. Il n’a que faire des gens qui se battent. Dans ce cas-là, Lelouch est heureux, non ?

Chevalier noir : Nos vies changeront du tout au tout si on suit ce type. Mon rêve de devenir fonctionnaire pourrait bien se réaliser.
Karen : Fonctionnaire ? Tu es sérieux ?
Chevalier noir : Moi aussi, j’ai des rêves.

Diethard : Et le soutien dont nous avons parlé ?
Zéro : Je suffis amplement.

Karen : As-tu l’intention de me capturer après avoir fait preuve de compassion à mon égard ?
Suzaku : Je ne t’accorderai aucune pitié sur un champ de bataille, mais je veux continuer d’essayer de te convaincre. Je sais que ça va à l’encontre des règles, mais à l’école, plutôt que de se battre, je choisis d’essayer de te convaincre.

Lelouch (au téléphone) : Oui, la pizza commencera à être préparée cet après-midi.
(en aparté) Ce n’est pas le moment de faire ça.
(au téléphone) Oui ? le club de théâtre ? J’ai déjà parlé à la société de cinéma.
(en aparté) Si ça continue, les préparations pour le coup d’état vont…

C.C. : Et donc, la plus grande pizza du monde…
Lelouch : J’ai dit que je t’en apporterai. Reste ici.
C.C. : Mais tu es un menteur.
Lelouch : Je ne vais pas te mentir pour ce genre de choses. Qu’est-ce que je ferais si tu te faisais prendre ?
C.C. : C’est meilleur quand ça sort du four. Apporte la panoplie de déguisements.
Lelouch : Écoute, je suis occupé à organiser le festival de l’école et le coup d’état…

Lelouch : C’est vraiment reposant. Personne ne mourra, même s’il y a une erreur.
Shirley : Tu es à la hauteur de ta réputation. Il semble que tout soit réglé comme du papier à musique.
Lelouch : Récemment, j’ai appris à donner des ordres aux gens.

Épisode 22

Lelouch : Ça doit vous faire du bien de mépriser les gens comme vous le faites.

Lelouch : Vous confondez la force de votre garde du corps avec la vôtre. Vous devriez juste partir et mourir…

Lelouch : Tu aimes bien Euphie ?
Nanaly : Oui. Toi ausis, non ?
Lelouch : Oui.
(en aparté) Je l’aimais bien.

Euphemia : Lelouch, tu ne vas pas me tirer dessus ?
Lelouch : En effet, je ne le ferai pas. C’est toi qui tireras, Euphie.

Lelouch : Cette cérémonie sera retransmise dans le monde entier. Si toi, une princesse britanienne, tire maintenant sur Zéro, que penses-tu qu’il se passera ?
Euphemia : La cérémonie dégénérerait en émeute.
Lelouch : Oui. Et si l’on sait que tu l’as tué de sang-froid, Zéro deviendra un martyr, et ta popularité s’évanouira.
Euphemia : Que racontes-tu ? Nous allons reconstruire le Japon ensemb…
Lelouch : Tu penses que les gens seront ravis de te servir. Tu es juste comme Clovis. Tout est parfaitement clair maintenant. Zéro mourra, puis il ressuscitera miraculeusement. Le peuple l’aimera pour ça. Les miracles effacent la logique, vois-tu. À présent, prends-le. Il ne peut y avoir qu’un seul messie. Quand ils verront que tu en es un faux, les gens vont…

Euphemia : Lelouch !
Lelouch : Arrête ça ! N’ose même pas répandre ta pitié sur moi ! Je n’ai pas besoin de ta charité ! Je ferai en sorte que cela se produise par mes propres moyens ! Ainsi, tu seras mon Pilate, Euphemia Li Britannia !

Lelouch : Tu l’as si facilement abandonné. As-tu fait ça pour moi ?
Euphemia : Comme toujours, tu te prends pour le centre du monde. Je l’ai fait pour Nanaly.

Lelouch : Tu étais mon adversaire la plus estimable. Tu as gagné.

Euphemia : Tu ne me fais vraiment pas confiance, hein ? Pensais-tu vraiment que je te tirerais dessus si tu me menaçais, Lelouch ?
Lelouch : À vrai dire, non. Si je veux vraiment donner un ordre, personne ne peut me désobéir. Tire-moi dessus, renvoie Suzaku… Je pourrais te donner n’importe quel ordre.
Euphemia : Tu es vraiment un plaisantin.
Lelouch : Je suis sérieux. Même si je te disais « Tue tous les Japonais », tu n’aurais pas le choix, et tu…
Euphemia : Non ! Non ! Je ne veux pas tuer !
Lelouch : Impossible !
Euphemia : Je vois. Je dois tuer tous les Japonais.
Lelouch : Oublie cet ordre ! Euphie !

Euphemia : À tous ceux qui sont Japonais, j’ai une faveur à vous demander. Cela vous dérangerait-il de mourir ?

Vieille femme : Zéro… Sauveur du Japon…
Lelouch : Arrête. Je ne suis pas un sauveur ! Je ne suis pas un messie !
Vieille femme : Tu es notre dernier espoir.
Lelouch : Arrêtez. Ne me demandez pas de vous sauver. Vous voulez que je me repente, que je me batte pour votre liberté ?

C.C. : Je suis surprise de voir que tu aies pu aller aussi loin.
Lelouch : Ce n’était pas moi.

Charles : HUHOHOHAHAHAHAHHAHA ! Il l’a vraiment fait !

Lelouch : Nous n’avons pas d’autre choix que d’utiliser au maximum le bain de sang d’Euphemia. Nous devons…

Épisode 23

Lelouch : Adieu, Euphie. Tu étais certainement mon premier amour.

Rakshata : Tu n’as vraiment aucune loyauté envers Britannia, hein ?
Diethard : Loyauté ?
Rakshata : Oui.
Diethard : Britannia est fini. Quel est l’intérêt de pourchasser un gibier blessé ?
Rakshata : Tu es une personne plus honnête que je ne le pensais.

Lelouch : Japonais ! Et tous les peuples oppressés par Britannia ! J’ai toujours attendu ! Corrigeant constamment les erreurs de Britannia dans l’ombre, espérant qu’ils évolueraient un jour prochain. Pourtant, nos espoirs ont été trahis par cet acte brutal et barbare, ce massacre !
Euphemia (dans son lit d’hôpital) : Les Japonais sont-ils tous contents ?

C.C. : Nous avons passé un contrat, non ? Je serai la seule à être à tes côtés.

C.C. : Ce n’est pas vrai. Je suis heureuse. Oui, j’ai totalement oublié ce qu’était la tendresse, Marianne.

Cornelia : Si nous éliminons Zéro et ses Chevaliers noirs, nous étouffons la rébellion !
Lelouch : La victoire est à nous si nous abattons Cornelia !

Lelouch : Tu penses que nous pouvons gagner cette bataille ?
Kaguya : Oui, car je suis la déesse de la victoire.
Lelouch : Il est vrai qu’on peut compter sur ça. Malheureusement, j’ai déjà conclu un pacte avec le diable.

C.C. : Tu peux encore battre en retraite. Tu n’impliqueras pas que la zone 11 si ça continue. Ta vie, ainsi que le monde entier, seront engloutis par la guerre.

Suzaku : Lelouch, y a-t-il quelqu’un que tu détestes au point de vouloir le tuer ?
Lelouch : Oui, il y en a.

Lelouch : Il est sain de ressentir de la haine. Pour l’amour d’Euphie. J’ai moi aussi sondé mon esprit. Je n’ai pas l’intention de reculer.
Suzaku : Pour l’amour de Nanaly ?
Lelouch : Oui. Je dois raccrocher.
Suzaku : Merci, Lelouch.
Lelouch : Je t’en prie. Nous sommes amis, non ? Nous l’avons toujours été, depuis ces sept années.

Lelouch (en aparté) : Suzaku, mes mains sont tachées de sang depuis bien longtemps. Alors, ça ne me posera pas de problème si tu viens me défier. Je te recevrai. C’est parce que nous sommes amis. Hahahaha. HAHAHAHAHAHAHHAHA ! Peut-être avais-je désiré cela depuis ce jour. La destruction et la reconstruction de toute chose. C’est ça. La destruction est nécessaire avant la reconstruction. Si mes sentiments deviennent un obstacle à ce processus, la meilleure des choses à faire est de les éliminer.

Épisode 24

Lelouch : Cornélia, tu as perdu dès le moment où nous t’avons fait croire que c’était un affrontement direct.

Diethard : C’est merveilleux alors ! Oui, les gens ne sont rien d’autre que des pièces d’échec lorsqu’ils se révoltent.

Schneizel : C’est triste, n’est-ce-pas, les gens qui s’entre-tuent ?

Diethard : À présent, devrions-nous le montrer au monde, Zéro ? Voici le mouvement qui changera le monde. Monsieur le directeur ? On dirait bien que nous pouvons tourner le film sensationnel que le public attend.

Lelouch : Il était naïf de ma part de me sentir attaché à toi. Que penses-tu d’un duel pour régler ça ?

Suzaku : Zéro, as-tu l’intention de tromper et de trahir les gens juqu’à la toute fin ?
Lelouch : Je n’ai pas le temps de jouer à un jeu d’hypocrite.

Lelouch : Tôdô, je vais envahir le ministère par la voie des airs.
Tôdô : Je pense qu’il est trop dangereux de dépendre autant des capacités de ta machine.
Lelouch : Je sais. Je ne fais que me distraire.

Épisode 25

Cornélia : Je vois. Tu es donc Zéro ? La haine envers la famille royale britannienne… L’analyse de Darlton était la bonne. Fais-tu cela pour le bien de Nanaly ?
Lelouch : Tout-à-fait. Je vais détruire le monde actuel et créer une nouvelle ère.
Cornélia : Tu tues des gens pour une telle absurdité ? Clovis, et même Euphie !
Lelouch : Je pourrais te dire la même chose, Cornélia. Bien que tu aies admiré ma mère, la reine Marianne, l’Éclat de l’Éclair, tu l’as tout de même fait.
Cornélia : On dirait bien qu’il est inutile de continuer cette discussion.
Lelouch : En effet. Dans ce cas, moi, Lelouch vi Britannia, te demande des réponses !

Lloyd : Tu le sais bien, toi aussi. Les hommes se brisent si facilement. Autant leur corps que leur esprit. Il en est de même des relations qu’on a avec les autres.

C.C. : Lelouch, je suis ta complice. Je suis ton alliée.
Lelouch : Tu veux me faire avaler ça ? Ce ne sont rien d’autre que les sottises d’une femme qui n’explique même pas sa propre existence.
C.C.: Je me retrouverais bien gênée si tu mourais. Voilà la vérité.

Jeremiah : Raté ! C’est moi que tu affrontes, Jeremiah Gottwald.
Lelouch : Orange, tu te trompes. Je t’ai déjà atteint.

Lelouch : Si Nanaly disparaît, à quoi aura servi tout ce que j’ai fait ? Pourquoi ai-je déclaré cette guerre d’indépendance ? J’ai même sacrifié Euphie !

C.C. : Il ne me reste que mes souvenirs de sorcière. Je ne me souviens même pas si, à l’origine, j’étais humaine ou pas. Je ne me souviens pas non plus de ceux qui me haïssaient ou m’aimaient. Tout a disparu dans le flot du temps. Dans l’écoulement infini du temps, seule…
Lelouch : Tu n’es pas seule. Nous sommes complices. Si tu es une sorcière, je deviendrai un sorcier.
C.C. : Tu sais vraiment dire ce qu’il faut au bon moment.

C.C. : Lelouch, tu dois vaincre ton passé, et les conséquences de tes actes.
Lelouch : CC, ne meurs pas.
C.C. : À qui crois-tu t’adresser ?
Lelouch : C’est vrai.
C.C. (en aparté) : Tu n’es pas le genre d’homme pour qui j’ai envie de me suicider par amour.

Diethard : Ce n’est pas que Tôdô soit un mauvais tacticien militaire, mais ce type, Zéro, possède un charisme… Cependant, maintenant que nous sommes allés aussi loin, ne me dites pas que…
Kaguya : Seigneur Zéro, nous avez-vous vraiment abandonnés ? Abandonné le Japon ?

Suzaku : Zéro, tu ne m’entends pas ? Je te dis de te tourner. Lentement.
Lelouch : Euphémia a impitoyablement tué d’innocents Japonais. Pourtant, envers une femme pareille, tu…
Suzaku : C’est un pouvoir pratique, c’est sûr, ce Geass. Tu te caches dans l’ombre et tu rejettes toute la responsabilité sur les autres. Comme c’est arrogant et méprisable. Voilà ton vrai visage.

Suzaku : Je n’arrive pas à y croire.
Karen : Lelouch est…
Lelouch : Tout-à-fait, je suis Zéro. Je mène l’Ordre des Chevaliers noirs contre le Saint Empire britannien. Et au final, c’est moi qui m’emparerai du monde.
Karen : Tu nous as utilisés, nous les Japonais ? Et moi aussi ?
Lelouch : Si tu considères ça du point de vue des résultats, le Japon aurait été libéré. Ça ne t’a pas causé le moindre scrupule, non ?
Suzaku : J’aurais dû t‘arrêter plus tôt.
Lelouch : Tu le savais ?
Suzaku : Je ne voulais pas y croire. C’est pour ça que je l’ai toujours nié. Parce que je croyais en toi. Mais tu n’as fait que mentir. À Euphie et à moi. Même à Nanaly.
Lelouch : C’est vrai ! Nanaly a été kidnappée ! Suzaku, pourrait-on conclure une trêve pour le moment ? J’aimerais que tu m’aides à sauver Nanaly. Il n’y a rien que nous ne puissions pas faire ensemble !
Suzaku : Quelle naïveté ! Tu aurais dû collaborer avec Euphie ! Si tu avais collaboré avec Euphie, le monde…
Lelouch : Tout ça, c’est du passé ! C’est fini.
Suzaku : Du passé ?
Lelouch : N’as-tu pas tué ton père ? Tu peux le regretter autant que tu veux après !
Suzaku : Non, tu ne feras pas ça ! Tu vas trahir le monde jusqu’à la toute, toute fin. Le monde t’a également trahi ! On ne devrait pas t’accorder tes souhaits !
Lelouch : Imbécile ! Le monde ne gravite pas qu’autour d’idéaux ! Allez, tire-moi dessus si tu en as vraiment l’intention ! J’ai de la sakuradite liquide sur moi. Ça explosera si mon cœur arrête de battre. C’en sera également fini de vous.
Suzaku : Salaud !
Lelouch : Je te propose un marché. Qui t’a parlé du Geass ? Qu’a-t-on fait à Nanaly ?
Suzaku : Désormais, ça n’a plus rien à voir avec toi ! Ton existence est une erreur ! Tu n’appartiens pas à ce monde ! Je sauverai Nanaly !
Lelouch : Suzaku !
Suzaku : Lelouch !
PAN

C.C. : Les gens… les hommes courent après l’existence du bonheur. Ce que le jeune Britannien, Lelouch, voulait, c’était un simple petit morceau de bonheur. Ce n’est rien de spécial. Du moins, ce qui a déclenché ses actes n’était qu’un tout petit souhait comme en a chaque humain. Ce rêve, ce vœu, qui peut le lui refuser ? Y a-t-il quelqu’un qui puisse le faire ? Mais on juge les gens parce qu’ils sont liés aux autres et au monde, qu’ils le veuillent ou non. C’est leur destin. Dans ce cas, lorsque les sentiments personnels de quelqu’un se retrouvent confrontés à la volonté du monde, cette personne est considérée comme une vulgaire existence confuse et vaine. Péché et châtiment. Destinée et jugement. Ce qui attend Lelouch sur le chemin, c’est le passé qu’il a forgé. La haine fait-elle partie de la nature humaine ? Quand bien même, à présent il peut être reconnaissant. Oui, au moins… Les hommes courent après l’existence du bonheur. Un rayon d’espoir, un vague souhait, ne peut jaillir que du désespoir.

Teasers de la fin

  • Zéro… quel être fou. Même si tu te rebelles contre lui, même si tu lui résistes, le monde ne changera jamais.
  • Laisse-moi te l’enseigner. Il est inutile de faire la bonne chose dans le monde des adultes.
  • Il y a quelqu’un ici… Il se passe quelque chose dans un lieu que je ne connais pas.
  • Les gens sans pouvoir n’ont pas d’autre choix que de le supporter, non ? Même s’ils sont du côté de la justice.
  • Si être impuissant c’est être diabolique, cela signifie-t-il que le pouvoir, c’est la justice ?
  • C’est le monde qui a tort. Pas moi.

Saison 2

Épisode 1

Lelouch : Même si je faisais partie de ce monde, il y aurait toujours de grandes entreprises et des nobles tout en haut, un monde bien en place. Nous sommes juste éparpillés dans une hiérarchie instaurée par des adultes.

Calares : C’est une race barbare et dangereuse. C’est pourquoi nous, Britanniens, devons les contrôler et les éduquer.

Lelouch : Les Eleven ont perdu. Ils n’avaient aucun pouvoir. S’ils n’avaient rien fait, ils n’auraient pas été envoyés en redressement.

Lelouch : Je veux juste me mesurer à des adversaires plus forts.
(en aparté) Mensonges. C’est juste un moyen de tuer le temps.

Karen : Les gens sans pouvoir doivent le supporter avec patience, même si les autres ont tort.

Lelouch : Échec et mat. On dirait que vous n’étiez pas fait pour survivre.

Roi noir : Avoir raison ne signifie rien.

Lelouch : Je vais mourir aussi facilement, sans rien savoir ? Si seulement j’avais le pouvoir… le pouvoir de sortir de cet endroit… le pouvoir d’affronter le monde !

Suzaku : Lelouch, je ne demanderai pas ton pardon. Nous sommes amis après tout, pas vrai ?

Lelouch : Avant de m’exécuter, répondez à ma question. Si le manque de pouvoir est un péché, alors est-ce que le pouvoir est la justice ? Est-ce que la revanche est un péché ? Est-ce que l’amitié peut aller avec la justice ?
Baron : Il n’y a ni péché, ni justice. Tout ce qu’il reste pour l’appât, c’est la mort.
Lelouch : Je vois. Alors il ne devrait rester que ça pour vous. Lelouch Vi Britannia vous l’ordonne : vous tous, mourez !
Soldats : Yes, your highness !

Lelouch : Ce n’est pas moi qui avais tort ! C’est le monde ! Le monde va changer. Je peux le changer.
Chevaliers noirs : Nous vous avons attendu, seigneur Zéro. Donnez-nous vos ordres.
Lelouch : Très bien. Car je suis Zéro ! L’homme qui détruit les mondes, l’homme qui les crée !

Épisode 2

Lelouch : J’ai lamentablement perdu contre mon passé.

Suzaku : Je te l’avais déjà dit, Lelouch, que je changerais ce monde de l’intérieur.
Lelouch : Tu comptes y parvenir en vendant ton ami ?
Suzaku : Oui.
Charles : Très bien, ta réponse me plaît.

Chevalier noir : Avec Zéro, nous pouvons gagner ! Un miracle se produira !

Suzaku : C’est un temple ?
Charles : C’est une arme pour renverser les dieux.

Lelouch : Le monde n’a pas du tout changé. C’est pourquoi je devais renaître ! Tant que le fort opprimera le faible, je combattrai. Le premier sur la liste était le gouverneur Calares, qui vient de recevoir le châtiment divin.

Xing-Ke : Cette intelligence, cette audace…
Guilford : C’est Zéro, c’est le vrai !

Lelouch : Je me battrai contre tous ceux qui utilisent à mauvais escient les rênes du pouvoir.

Rollo : Qui sait, dans quel camp puis-je bien être ?

Épisode 3

Rival : D’ailleurs, où est Rollo ?
Miray : Je lui ai dit de venir, mais… il est fragile, pas comme son frère.
Rival : C’est la raison pour laquelle il n’a pas d’amis ?

Lelouch : Ce frère qui ne devrait pas exister, je vais commencer gentiment par m’occuper de lui.

Suzaku : Rendez-vous, s’il vous plaît. L’issue de cette confrontation est déjà prévisible.

Lelouch : Voilà comment semer la panique.

Lelouch : À partir de maintenant, cette académie qui était une cage devient mon havre de liberté.

Épisode 4

Rollo : Je ne me souviens pas du nombre de personnes que j’ai tuées. Personne ne se souvient du nombre de fois où il se brosse les dents ou mange.

Lelouch : Tout va bien, je ne mentirai pas. Pas à toi.

Guilford : Si Zéro ne peut pas accomplir de miracles, il n’aura pas le soutien du peuple.

Lelouch : Dites-moi, Guilford. Que ferez-vous quand le mal ne pourra pas être vaincu par la justice ? Combattrez-vous le mal par le mal, ou accepterez-vous que votre justice succombe au mal ?
C.C. : Dans les deux cas, le mal survit.
Xing-ke : Un paradoxe. Il joue avec les mots.
Guilford : Je ne fais qu’accomplir la justice de la Princesse.
Lelouch : Je vois. Je deviendrai le mal et vaincrai un mal plus grand encore !

Rollo : Pourquoi m’as-tu sauvé ?
Lelouch : Parce que tu es mon frère. Même si mes souvenirs étaient faux, le temps que nous avons passé ensemble n’était pas un mensonge.

Lelouch : Tu n’as jamais connu la paix avec Britannia. Ta place est avec nous.
(en aparté) : Il est tombé dans le panneau. Ce n’est pas pour rien que de tels éléments ne sortent pas de la salle de contrôle. Son Geass est son seul atout.

Lelouch : Héhéhéhahahaha. Tu as volé la place légitime de Nanaly, sale imposteur. Je me servirai de toi jusqu’au bout, puis je te jetterai comme un vulgaire déchet.

Épisode 5

C.C. : Tu as utilisé le Geass sur lui ?
Lelouch : Ce n’était pas la peine.

Tôdô : Zéro, tu essayais d’assurer notre victoire, n’est-ce pas ?
Lelouch : Je n’agis jamais sans but.
Tôdô : Compris. Il faut parfois que les plans de bataille restent cachés.

Rollo : Tu veux que je le tue ?
Lelouch : Je ne veux plus que tu fasses ce genre de choses.

Lelouch : Ne t’inquiète pas. Nous devons accélérer nos plans pour ton bien aussi. Je le ferai. Je libérerai le Japon depuis l’école.

Karen : Je suis venue ramener cette amatrice de pizza.
Lelouch : Bien, elle est avec les tomates.

Gino : Les écoles de roturiers sont vraiment intéressantes.

Rival : Le Knight of Seven, Suzaku Kururugi, fait son entrée avec les tomates suprêmes des Andes !

Lelouch : Kaname Ogi. Si votre relation avec lui était découverte, vous perdriez votre position si difficilement acquise. Pourquoi ne pas tourner une nouvelle page ? Shirley m’a confié ceci. Le timing est parfait. Mademoiselle Viletta, joyeux anniversaire.

Épisode 6

Guilford : Peu importe sa position désavantagée, c’est de Zéro dont nous parlons. Je suis sûr qu’il prépare quelque chose.

C.C. : Est-ce que tu vas combattre ta propre sœur ?
Lelouch : Combattre ? Contre Nanaly ?

Lelouch : L’empereur croit que la force est la valeur absolue. Vous êtes d’accord avec ça ? Gouverneur Nanaly, vous êtes manipulée.
Nanaly : Vous dites que je gagnerai la sympathie des gens parce que je ne peux ni marcher, ni voir ? Ce n’est pas vrai. C’est moi qui ai voulu ça.

Épisode 7

Charles : Le monde est plein de mensonges. Ne pas tuer, ne pas voler, ne pas tromper, ne pas être infidèle. Tout n’est que mensonge, rien qu’une supercherie. « Je ne veux pas être tué. Je ne veux pas être volé. Donc je me protégerai, moi qui suis faible, avec ces mensonges empreints de justice et de morale. » La survie du plus fort est la seule vérité. Nous devons tout dévorer : peuple, richesse, pouvoir, le monde entier ! Nous, Britannia, devons mettre fin aux mensonges de ce monde et faire éclater la vérité ! All hail Britannia !

Lelouch : C’est mon pire ennemi, mais c’est celui en qui j’ai le plus confiance pour ça.

Kaguya : Pourquoi Zéro n’est-il pas là ? Sa nouvelle épouse est arrivée.

Lloyd : Il [Suzaku] ne changera jamais. Maintenant, pour terminer Conquista… (Il saisit un sandwich)
Cecil : Qu’en pensez-vous ? C’est du curcuma et du sucre sur du pain de seigle, avec du wasabi…
Lloyd : Vous ne changez pas non plus.

Lelouch : Des Japonais qui s’en prennent à des Japonais… Vous êtes tombés encore plus bas que les Britanniens.

Karen : Mais c’est…
Lelouch : Du refrain. Tu connais, n’est-ce pas ? Il peut te ramener ton cher passé.
Karen : Ne déconne pas ! Qu’est-ce qu’une défaite ? Élabore un autre plan pour la récupérer. Donne-nous des ordres comme tu l’as toujours fait. Tu veux que je prenne un knightmare ? Que je cherche un appât ? Je ferai tout ce que tu me diras !
Lelouch : Alors, réconforte-moi. C’est quelque chose que tu peux faire en tant que femme, n’est-ce pas ?
Karen : Reprends-toi, Lelouch ! Maintenant, tu es Zéro ! Prends tes responsabilités pour nous avoir montré un rêve ! Trompe-nous jusqu’à la fin, joue ton rôle de Zéro jusqu’au bout.

Rollo : La zone 11 deviendrait paisible si Zéro disparaissait. Tu devrais juste redevenir un simple étudiant, et être heureux.
Lelouch : Mais…
Rollo : Qu’y a-t-il de mal à vouloir être heureux ? Personne ne sera blessé. Tu peux encore faire comme si rien ne s’était passé. C’est bon. Je n’irai nulle part. Je serai toujours avec toi, mon frère.

C.C. : Ce masque est lourd. C’est un poids à supporter, qui ne concerne pas seulement les Japonais, mais aussi le monde entier.

Kaguya : Que pouvez-vous faire d’autre que croire en lui ?

Épisode 8

Suzaku : Tu vas participer à la Zone d’administration spéciale du Japon ? Ça ne veut pas dire que tes péchés seront pardonnés pour autant.

Suzaku : Je me moque que personne ne me comprenne. Je n’ai plus besoin de ça. Quelqu’un m’a compris par le passé. Et puis, j’ai toujours été un pécheur.

Lelouch : Nous nous préparons à mobiliser un million de personnes.
Cecil : Un million ?
Suzaku : Vous dites la vérité, n’est-ce pas ?
Lelouch : Mais il y a une condition : je veux que vous me laissiez aller librement. Je suis sûr que vous devez préparer quelque chose pour le public. Que pensez-vous d’envoyer Zéro en exil dans un autre pays ?
Suzaku : Et l’Ordre des chevaliers noirs ?
Gino : J’imagine qu’il va s’en débarrasser pour protéger sa propre vie.
Lloyd : Vous serez lynché si cela s’ébruite dans votre organisation.

Gino : Mais ce même Zéro est sur le point de trahir les Elevens.
? : Mais ça ne va pas provoquer de révolte ?
Gino : Si ça arrive, nous auronsun magnifique prétexte pour faire une purge.

Miray : Zéro n’est pas une idole, mais un symbole. Il a même fait de lui une marque.

Suzaku : Ce plan était basé sur le fait que je ne donne pas l’ordre de tirer. Zéro me connaît bien.
Lelouch : Parce que c’est mon pire ennemi, je le connais bien.

Épisode 9

Lelouch : Cet homme essaye de transformer le symbole de Zéro en dieu. On peut prédire ses actions à partir de là.

Tamaki : Alors, que représentons-nous ? L’Ordre des chevaliers noirs serait utilisé comme dot ?
Kaguya : Oh, bien dit.
C.C. : Tu regorges de talents inutiles.

Canon Maldini : Je suis surpris de voir que Lloyd peut s’intéresser à un autre être humain.

Xing-Ke : Ils vendent leur pays en échange d’un statut ?

Nina : Je t’aime bien, Miray, tu sais. Mais je déteste les femmes superficielles.

Kaguya : Nous sommes les derniers des six familles de Kyoto, n’est-ce pas ?
Suzaku : Kirihara et les autres soutenaient le terrorisme. Je n’ai rien pu faire pour éviter leur exécution.
Kaguya : Avez-vous oublié ? Zéro vous a déjà sauvé une fois par le passé. Vous avez aussi l’intention d’exécuter votre sauveur ?
Suzaku : Ce sont deux choses…
Kaguya : C’est dommage. Si seulement les mots pouvaient tuer.

Lelouch : Le roi lui-même doit bouger pour que ses sujets le suivent.

Karen : Je suis japonaise.
Nina : Japonaise ? Eleven, tu veux dire ? Une Eleven qui prétend être mon amie ! Rendez-moi la princesse Euphemia ! J’ai besoin d’elle ! Ma déesse. Zéro l’a assassinée !

Schneizel : Je suis désolé, Zéro. Mettons fin à ce divertissement sur-le-champ. Et puis, je tiens à m’assurer de votre absence demain. La prochaine fois, nous ne réglerons pas ça aux échecs.

Xing-ke : C’est étrange… même en espérant sauver notre peuple qui meurt de faim, je pense à Tian Zi.

Lelouch : Je te remercie, Xing-Ke. Grâce à toi, c’était encore plus facile pour moi de passer à l’action.
Xing-ke : Zéro, qu’est-ce que ça veut dire ?
Lelouch : Ne bouge pas !
Canon : Quelle bassesse…
Schneizel : Zéro… même si je t’ai prévenu à de nombreuses reprises…
Xing-ke : Je croyais que l’Ordre des chevaliers noirs avait une dette envers nous, depuis la zone 11.
Lelouch : C’est pourquoi j’annule ce mariage, exactement comme tu le voulais. Cependant, j’enlève la mariée.

Citations de Code geass (last edited 2010-08-18 18:32:43 by localhost)

Edit and actions menu

  • Immutable Page
  • Comments
  • Info
  • Attachments